Facebook VS Twitter, lequel choisir entre ces réseaux sociaux ?

Aujourd’hui, le meilleur ami de l’Homme n’est plus le chien (désolé Shims). En effet, son nouvel ami fidèle ou plutôt ces nouveaux amis sont… les réseaux sociaux ! Et quand on parle de réseau social, l’on fait tout de suite référence aux deux grandes applications mobiles rivales : Facebook vs Twitter ! Ne le niez pas très chers amis, vous aussi vous êtes devenu accros aux réseaux sociaux, comme tous ces jeunes de 7 à 77 ans. J’ai un peu hésité avant d’écrire cet article, mais après avoir longtemps examiné ces deux grands phénomènes mondiaux, je vous invite à découvrir laquelle de ces deux applications mobiles est la mieux appréciée par leurs utilisateurs. C’est parti !

Facebook vs Twitter : le pouce bleu a une bonne longueur d’avance

Ne nous voilons pas la face. nous savons tous que les utilisateurs Facebook sont plus nombreux que ceux de Twitter. Jusqu’à aujourd’hui, l’application mobile Facebook a été téléchargée plus de 2 milliards de fois, comptant 35 millions d’utilisateurs en France. Son accessibilité est l’un de ses atouts majeurs. Avec sa version « Lite » plus légère, ce réseau social est plus apprécié par les utilisateurs. Ceux qui possèdent des smartphones avec moins de mémoire interne ne sont pas mécontents. Il reste toujours à la première place mondiale. De son côté, Twitter est assez loin derrière, à la quatrième place. Ce réseau social a tout de même 321 millions de comptes actifs, dont quelques 10 millions d’utilisateurs en France… La différence dans leurs utilisations respectives explique également l’écart des chiffres. Mais qui sait, le temps pourrait peut-être changer la donne.

Facebook est toujours à la 1ère place
Facebook est toujours à la 1ère place

Des stratégies différentes pour Facebook et Twitter

L’on voit bien qu’un nombre incalculable de personnes télécharge et utilise Facebook et Twitter au quotidien. D’une manière générale, les objectifs et les attentes de chacune de ces applis mobiles ne sont pas les mêmes. Remarque, je ne suis pas le seul à être figé pendant des heures devant un écran de mon téléphone. Comme je suis (encore) jeune (lol), j’abuse de Facebook. Soit je raconte ma journée via les publications de statuts, des photos et des vidéos. Soit pour je regarde voire je fouine et je critique la vie de mes « amis ». (même si la plupart ne sont que de simples connaissances).

Par contre, avec Twitter, c’est totalement autre chose. Mon principal but est de suivre les actualités locales et internationales. Sur Twitter, je peux aussi jouir de l’interaction avec d’autres personnes, amis ou pas. Les abonnés ne publient essentiellement des « tweets » que lorsque qu’ils trouvent des choses intéressantes, afin de faire réagir d’autres personnes. Je prends l’exemple du partage du lien sur les types d’applications mobiles à mes « followers ». Je pense qu’il y a un véritable intérêt commun exploitable, la passion pour les nouvelles technologies mobiles.

Certaines conditions sont à revoir pour Facebook

Actuellement, comme la majorité des adolescents et des jeunes, je passe la plupart de mon temps sur Facebook. Mais depuis quelque temps, j’ai plutôt un léger penchant pour Twitter… et les raisons se trouvent dans le paramétrage. Plus précisément dans les conditions mises en place par ces deux géants, notamment par rapport à la confidentialité ainsi qu’à la liberté d’expression. Bien sûr, les deux applis mobiles respectent toutes les conditions, mais les utilisateurs s’inquiètent de plus en plus. Et à les attendre, certains paramètres doivent être reconfigurés.

Aujourd’hui, seule une minorité dévoile encore leur vie privée au grand public sur Facebook. Ses abonnés pensent qu’ils ne peuvent pas (ou plus) y afficher leur véritable personnalité. Ces derniers préfèrent donc user de l’option de profil privé. Depuis peu, ces derniers commencent à privilégier Twitter, car ils prennent aussi en compte la liberté d’expression que propose ce réseau social.

Le social vire vers le commercial

L’usage initial d’un réseau social c’est d’abord de renforcer et solidifier les relations sociales en partageant et en rapprochant les différentes cultures et les classes sociales du monde entier via des interactions en ligne à partir d’un simple clic sur un pouce bleu. Au fil du temps, le terme « social » dans la dénomination du réseau social semble être peu à peu oublié, voire remplacé par le mot « commercial ».

Dans leurs débuts, Facebook et Twitter ont socialement et/ou professionnellement rapproché les personnes. Aujourd’hui, il y aurait un amalgame dans la notion du social et du commercial, selon l’opinion des milliards d’abonnés. L’objectif principal est maintenant inversé, surtout pour Facebook.

Comme je l’ai exposé un peu plus haut, chaque réseau social ne s’utilise pas la même manière. Dans le cas de Twitter, ses abonnés majoritairement professionnels s’en servent essentiellement pour le développement commercial, notamment aux États-Unis et en Europe. Je trouve que le petit oiseau bleu a su jouer dans la réciprocité entre le social et le commercial.

Par contre, si l’on se réfère aux intentions de Mark Zuckerberg en créant Facebook (d’après le film), c’est un vrai paradoxe :(. En effet, après s’être longtemps focalisé sur l’aspect social de son application, donner à ses abonnés le pouvoir de créer des pages commerciales sur sa plateforme des années plus tard est un désavantage pour le numéro 1 actuel des réseaux sociaux.

La popularité nous rend aveugles

Je comprends que chaque personne puise son propre intérêt dans les réseaux sociaux, mais la dimension humaine mises en avant au départ dans les applications mobiles Twitter vs Facebook disparaît petit à petit. Les concepteurs ne sont pas les seuls fautifs dans cette affaire, les utilisateurs aussi sont à prendre en compte. Ces derniers, surtout les jeunes, font de leur nouveau meilleur ami un « journal intime », lisible par d’autres personnes. Cet acte volontaire est aujourd’hui très répandu…

Comme le cas des célébrités, personnalités publiques, politiciens et tant d’autres encore, qui vont jusqu’à se créer une fausse personnalité pour masquer leur vie afin de se « forger’ une réputation en ligne et gagner en notoriété. Et comme l’amour de la popularité nous rend aveugles, les personnes lambdas utilisant les réseaux sociaux (comme nous sur Facebook) ne réfléchissent pas à l’impact de leurs actes sur leur vraie vie. Attention très chers amis ! Les réseaux sociaux finiront par nous déposséder de cette humanité recherchée ! 🙁

Les réseaux sociaux renforcent les liens

En vérité, même après ce petit Twitter vs Facebook, comme la plupart des utilisateurs des réseaux sociaux, force est de reconnaître que ces applications mobiles ont chacun leurs petits défauts (réparable j’espère), je ne pourrais décider laquelle est la meilleure, puisqu’elles me sont utiles ensemble tant pour le domaine personnel que professionnel. Bien évidemment, je n’irais pas jusqu’à dire que je suis devenu dépendant des réseaux sociaux, mais plutôt qu’avec cette modernisation en continu, j’en ai besoin afin de renforcer le lien avec mes proches, mais aussi garder et même élargir mes relations avec les autres abonnés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *